Daily Pantoum

Accueil // Daily Pantoum // Blog // Exploration générationnelle avec CRABE!
27 Mai
2016

Exploration générationnelle avec CRABE!

Par Simon Provencher // Blog // Étiquettes : , , , ,

Pour se faire comprendre des parents, il faut parler de chiens, être emo et laisser le temps f33ler.

Au dernier passage de CRABE à Québec, j’observais, d’un oeil un peu saoul, la réaction de la foule. Surtout celles des parents présents dans la salle. Ceux de Jean-Michel Letendre-Veilleux semblaient se plaire dans une perplexité distante. Ceux de Samuel Gougoux (Pure Carrière, La Fête), s’échangeaient des regards d’incompréhension.

Il faut dire que la différence n’est pas que générationnelle, plusieurs jeunes dans la salle semblaient tout aussi confus. Mais pourquoi, quand on devient parent, ne cesse-t’on de capoter sur le noise rock, sur l’anti-vague?
.. mystère!

Daily Pantoum m’a mis sur le cas, Détective Provencher à la rescousse.

Détective Provencher

Le concept initial était d’ailleurs d’appeler les parents de Mertin, chanteur et guitariste. Une tentative de reconstruire le pont générationnel entre CRABE et le reste. Malheureusement, un savant mélange de gêne, d’appels manqués et de procrastination ont fait s’écrouler le pont à peine entamé.

Comme le pont de Québec.. deux fois quand même.

J’ai rejoint Mertin au travail. L’usine d’épuration de la ville de Montréal.
Faisant fi des bruits des machines, je fais admirablement mon travail de détective sous le prétexte d’une entrevue.

 

Tes parents pensent quoi de CRABE?

Pas facile à dire! Ma mère aime généralement la musique, mais elle n’a pas vraiment de goût précis à ce que je sache. Elle aime Bobby Bazini! Mais je pense pas qu’elle catch CRABE. Mon père peut-être plus: il est venu à des shows, il achète des cassettes et des chandails même s’il a pas de lecteur cassette. Je ne pense pas qu’ils comprennent à 100%, mais ils m’aiment!

En général, comment est-ce que les gens perçoivent CRABE?

Souvent, ils s’arrêtent à la musique de gars fuckés sans voir plus loin. Pour nous, CRABE c’est un projet thérapeutique, presque emo. Pas vraiment emo, mais c’est un travail émotionnel et sur soi-même.

Par les paroles? La musique? Les deux?

C’est plus concret dans les paroles, mais on veut que ça soit cohérent. Les paroles partent toujours du concret, et même si elles peuvent paraître farfelues ou perdues, c’est toujours une expression franche. Elles partent du concret, de situations réelles, comme le monde qui se blessent ou les adoptions de chien (NDLR: Mertin est lui-même propriétaire de plusieurs litières pour son chat Daigneuse-nation).

Les riffs eux sont toujours super naïfs, on le fait sans se poser de question. Le travail musicalement c’est de s’accepter. Gab (batterie) est super bon là-dedans, il est instinctif et constamment changeant.

Justement comment a été le changement de percussionniste?

(NDLR: La batterie était auparavant maîtrisée par David Dugas-Dion (La Forêt Rouge, David and the Woods, mille autres!) )

Ça a vraiment bien été! Il était pas mal le seul candidat que j’avais en tête, sinon j’arrêtais sans doute le projet. Je l’avais vu drummer dans Fuck you câlice, mais c’était plus en joke, mais je le connaissais et je savais qu’il comprendrait bien. C’est vraiment différent, mais il est super ouvert et à l’écoute de ses émotions!

La réception critique de Le Temps F33l est super belle à date! Ça f33l comment?

Dans n’importe quel travail, c’est certain que la reconnaissance ça touche toujours. Spécialement cette fois-là, les gens ont vraiment plus saisi le band. On a reçu une excellente critique de Feu à Volonté, qui a vraiment compris ce qu’on voulait thématiquement et artistiquement, j’étais super ému! On sort notre aspect plus personnel et les critiques et le public comprennent mieux. En plus on a eu l’exclusivité de l’album avec un gros blogue au Rhode Island et c’est une autre belle fierté!

La réception est bonne, est-ce que CRABE est plus pop?

(NDLR: Détective Provencher trouve l’album plus accessible, mais ça doit être juste parce qu’il s’est habitué à la musique de gars fuckés)

Je pense au contraire qu’Anti-Vague était plus pop, Le Temps F33l est plus intense, les chansons sont plus lourdes. La réalisation en soi est plus contrôlée, la batterie est plus à l’avant et c’est généralement moins lo-fi. On a aussi vraiment fait un plus gros travail de composition. Jean-Michel Coutu, qui a fait la réalisation, s’est vraiment dépassé! Il a ajouté de la basse pour que ça sonne plus big, des synths aussi dans Déjà bientôt la lumière, et il nous a vraiment encouragés à mettre des chœurs! On est vraiment super contents du son de l’album!

Un mot de fin pour les vieux qui nous lisent?

La première fois que vos parents ont entendu Pink Floyd c’était trop fucké, mais finalement ils parlent de chiens et c’est blues un peu.

 

Ainsi se conclut mon enquête. Pour se faire comprendre des parents, il faut parler de chiens, être emo et laisser le temps f33ler.

Le nouvel album de CRABE, Le Temps F33l, est disponible sur leur bandcamp, accompagné de plein de jolis chandails et de cassettes, même si vous avez pas de lecteur.

 

À propos de l'auteur

Simon Provencher