Programmation

Accueil // Événements // au PANTOUM // JokerJoker – Under et Requiem pour Martirio A.
9 février 2019

JokerJoker – Under et Requiem pour Martirio A.

UNDER et REQUIEM POUR MARTIRIO A.

Un programme double qui offre une rencontre entre performance et danse du 12 au 16 février 2019 au Pantoum

/ Quand
Mardi, 12 février – 20h00
Mercredi, 13 février – 20h00
Jeudi, 14 février – 20h00
Vendredi, 15 février – 19h00
Samedi, 16 février – 19h00

REQUIEM POUR MARTIRIO A.

/ Qui
Une production du Théâtre de l’Impie

/ Quoi
Un canard en plastique
Une piscine gonflable
Une chaise longue et son coussin fleuri
Un party piscine raté
Une orgie de paillettes

Requiem pour Martirio A. est un combat entre deux performeuses, deux amies, deux supposées visions sur ce que doit être, faire, penser une femme. Dans cette performance féministe en trois actes, elles se commettent dans l’épuisement et la salissure physique. C’est La Vierge et la Putain qui s’affrontent dans un vomi de glitter. Et celle qui doit se noyer se noiera.

PUBLIC AVERTI : présence de nudité

/ Crédits
Co-créatrices et performeuses – Auréliane Macé et Maxime Milhorat Gusteau
Création, conception et régie – Marie Tan
Assistance à la création, conception costume et direction de production – Aube Forest-Dion
Conception d’éclairage – François Joseph Bélanger

//

UNDER

/ Qui
Une production de L’Insoutenable

/ Quoi
Submergée d’un univers candide qui sort du temps, la poésie contemplative de cette performance amène le spectateur à s’immerger dans un malaise latent. Dans cette performance à la fois sensible et physique, l’interprète s’accroche au manque d’air qui l’habite et cherche à contrôler son environnement intime pour repousser les limites du supportable.

À l’intérieur de sa nouvelle peau, elle est d’une part confrontée à l’inconfort d’une suffocation et d’une autre part, à la brutalité d’un air tranchant. L’asphyxie est à la fois une source d’angoisse et un point de repère rassurant tandis que la nécessité d’abandonner cette peau dévoile la fragilité de ce qui est dessous. Ce chaos et ce paradoxe intérieurs provoquent, à l’extérieur, une transformation douce et inconfortable.

/ Crédits
Performance – Nelly Paquentin
Création et mise en scène – Claudelle Houde-Labrecque et Nelly Paquentin
Régie – Claudelle Houde-Labrecque