Daily Pantoum

Accueil // Daily Pantoum // Critique musicale // La ceinture noire de Kung Fu Romeo
02 Nov
2015

La ceinture noire de Kung Fu Romeo

Par Jean-Michel Letendre Veilleux // Critique musicale // Étiquettes : , ,

 

Une des manières les plus communes, lorsque vient le temps de qualifier un groupe de musique, est de faire référence à d’autres groupes, musiciens ou styles. Quoique cette façon puisse paraitre redondante, elle peut aussi s’avérer fort intéressante lorsque les comparaisons viennent de styles ou d’époques différentes.

Lorsqu’on écoute le dernier effort de Kung Fu Romeo, on a cette impression : celle d’avoir l’impression que le déclamé lyrique et les guitares dans le style de Jimi Hendrix rencontrent la folie des Red Hot Chilli Peppers et le grunge à la Pearl Jam des années 90.

C’est autant à travers le timbre des instruments qu’à travers les compositions du groupe qu’on trouve ce mélange assez minutieux des deux époques. Dans les quatre pièces du mini album Black Belt, Kung Fu Romeo défendent leur rock issu de la ville de Québec. Dans la même veine que Best Foot Forward ou Macédoine, le groupe se veut explosif et festif. On voit plusieurs clins d’oeil funk (notamment la pièce Funk You Now ou simplement l’effet Wah de la guitare de Black Belt), mais ce qui prime c’est un rock assumé, comme un coup de 2×4 dans le visage.

On attend la suite pour cette bande qui n’a surement pas fini de nous surprendre.

À propos de l'auteur

Jean-Michel Letendre Veilleux