Daily Pantoum

Accueil // Daily Pantoum // Blog // L’heure du conte – Limoilou
20 Juil
2016

L’heure du conte – Limoilou

Par Daniel Hains-Côté // Blog // Étiquettes : , , , , ,

Cette semaine, le Daily vous propose de digérer tranquillement les 22 spectacles auxquels vous avez assisté en juillet avec une belle histoire DIY sans aucun lien avec la musique.

L’HEURE DU CONTE

C’est l’histoire d’un stationnement derrière un triplex de Limoilou.

Asphalté, laid, quelconque et à l’usage exclusif d’un des trois logements, il est délimité par un garage en vieille tôle auquel on n’a pas accès et une clôture frost qui sert à rappeler les limites du cadastre et rien d’autre.

Bref, un bel îlot de chaleur dans sa pire définition.

Photo : Maxime Bédard

C’est aussi l’histoire du voisinage.

Parles-tu à tes voisins? Nous aussi. On se dit bonjour, on small talk un peu, comme tout le monde. Des fois on s’imagine de quoi ça a l’air au-dessus de notre appart’. Leurs chats se courent après et on les entend, c’est drôle. Les soirées sont relax aussi. On regarde pas mal de télé avec notre chat; on prend ça relax.

Si on y pense bien, on partage des bacs roulants avec nos voisins et c’est le même gars qui encaisse nos chèques de loyer.

Jour 0

#cestmieuxquedessacsdeplastique

 

***********************************************************************

C’est l’histoire d’une cour arrière qui a l’air de ça.

Foyer

Ci-gît, la clôture frost

 

banc en palettes

 

Plants de courgettes

 

Savais-tu que tes voisins sont vraiment doués en menuiserie en plus d’être smattes? Où est-il possible de trouver des petits foyers extérieurs à moins de 100$ au Canac? Je savais au moins déjà que ma blonde est une pro du design et une bonne leader de projet. Le gros avantage de se parler c’est qu’on peut découvrir tout ça et lancer des idées. La cour que vous voyez sur les photos n’a pas été planifiée comme ça au départ. En plus d’un proprio accommodant, elle a bénéficié de gens dégourdis qui ont saisi des occasions de faire de belles choses :

– Le bout de clôture qui referme la cour, retrouvé dans le garage avec l’aide du proprio: 0$
– Un gros tas de palettes abandonnées dans un terrain vague: 0$
– Du bois franc de bonne qualité mais un peu croche: 0$

Ça nous a aussi donné l’occasion de sortir dehors davantage. Plus besoin de rêver à une maison en campagne dans 15 ans pour faire un feu de camp dehors. C’est aussi possible de souper dehors après le travail chaque soir, de finir un projet de design pour un client sur la table à pique-nique ou de chiller en s’émerveillant de la taille des feuilles des plants de courgettes. Plus de lecture, moins de télé. On s’est aussi rendu compte qu’on partage plein de trucs insoupçonnés en plus d’aimer les chats.

Et on s’est fait des amis.

******************************************************************************

Avez-vous déjà discuté avec vos hôtes du Pantoum de la genèse de ce projet de fou? Si oui, ils vous ont probablement glissé un mot sur l’état des lieux quand ils sont arrivés. Bien pire qu’un stationnement de Limoilou…

L’heure du conte est terminée! La prochaine fois, on étaie l’hypothèse du lien entre la résonance de la radio-poubelle et l’étalement urbain dans la région de Québec.

À propos de l'auteur

Daniel Hains-Côté

Batteur du groupe Le Charme, artiste ambient-electro, et futur comptable. J'ai un respect infini pour les créateurs et encore plus pour ceux qui montent à Val-d'Or pour montrer ce qu'ils ont créé.