Daily Pantoum

Accueil // Daily Pantoum // Blog // -YES-NO-GHETTO-BLASTER- AVEC DES SOURCILS
19 Avr
2018

-YES-NO-GHETTO-BLASTER- AVEC DES SOURCILS

Par Pantoum // Blog

Le trio Des Sourcils sort son album Baignades. Pis juste pour vous, Alexis, Mathias et Antoine nous font découvrir quelques morceaux jazz manouche qui les font vibrer !!

► Alexis

Gloria’s Step – Bill Evans (Scott LaFaro)

Si Gloria’s Step est une des pièces clés répertoire de Bill Evans, elle a en fait été composée par l’un de ses contrebassistes, Scott LaFaro. Cette version de la pièce est une belle démonstration du talent de Evans et LaFaro, mit en relief par la qualité de l’enregistrement capté devant public au mythique club de jazz le Village Vanguard en 1961.

La mauvaise réputation – Georges Brassens

Pilier de la chance française, George Brassens a toujours été une inspiration pour moi dans la composition de pièce manouche, particulièrement pour son sens de la mélodie qui se prête très bien au style. La chanson française est souvent visitée dans le répertoire manouche, et la musique de Brassens s’y prête particulièrement bien !

«La mauvaise réputation» a notamment marqué la composition de «Bohémienne», l’une des pièces de «Baignades».

 

► Mathias

For Sephora: Stochelo Rosenberg (Rosenberg Trio)

For Sephora est une pièce centrale de mon univers créatif. Sur une forme de jazz standard se superpose une mélodie prenante et magnifiquement écrite. Elle est ensuite suivie d’un solo culte tant par sa virtuosité que sa musicalité. Stochelo Rosenberg fait partie des guitaristes dont mon jeu est beaucoup inspiré. J’ai analysé et pratiqué ses solos maintes et maintes fois et me suis approprié une partie de son langage d’une certaine manière. For Sephora est donc une pièce incontournable pour moi.

La gitane : Tchan Tchou Vidal

La gitane est un morceau iconique de la tradition manouche et une pièce qui m’inspire encore par la pureté de sa composition. Reprise par beaucoup de guitaristes, elle représente pour moi un équilibre magique entre les prouesses techniques dont les guitaristes manouches accomplis sont capables et l’éloquence mélodique propre à la musique gitane. L’interprétation de Tchan Tchou est fluide, ruisselante de talent et d’inspiration. Si elle a été reprise avec plus d’athlétisme par d’autres géants du jazz manouche comme Angelo Debarre ou Stochelo Rosenberg, la version originale aura toujours pour moi un sens unique et évocateur inégalé.

 

► Antoine

Si tu savais – Georges Ulmer (version de Bireli Lagrene)

Bireli Lagrene est sans contredit mon guitariste préféré. Sa version de Si tu savais au festival «Jazz à Vienne» exprime bien l’étendu de son talent. Il reprend de façon extrêmement maîtrisée une pièce que Django Reinhardt lui-même s’exerçait à interpréter. Le jeu de Bireli est à mon sens le parfait équilibre entre le langage manouche «traditionnel» et une légère touche de blues dont lui seul a la recette

Isn’t She Lovely – Stevie Wonder (version de Sylvain Luc et Bireli Lagrene)

Encore une fois, mon choix s’arrête sur une pièce sur laquelle Bireli Lagrene est présent. Par contre, cette fois-ci, Sylvain Luc s’invite à la fête. Je parlais du talent de Bireli? Que dire de celui de Luc… On parle ici d’une reprise de Stevie Wonder interprété à la sauce «jazz d’ascenseur» par les deux virtuoses. À la base, j’adore la pièce Isn’t She Lovely, maintenant, avec cette version, je m’en délecte. Pourquoi une inspiration? C’est simple, une pièce courte, simple, efficace et sans prétention sur laquelle deux guitaristes de grand talent peuvent nous montrer de quoi ils sont capables. Quand la musique pop rencontre le jazz, je dis oui! D’ailleurs, l’album complet de Luc/Lagrene Duet est à écouter.

À propos de l'auteur

Pantoum